Judo‎ > ‎

Les règles d'arbitrage

Pour être un bon judoka, il faut connaitre les règles de l'arbitrage du Judo.

Savoir si la projection que l'on vient d'accomplir (ou de subir) peut nous apporter la victoire (ou la défaite) ; connaître les gestes à ne pas faire, les attitudes à avoir pour éviter les sanctions sont essentiels à qui veut pratiquer le Judo de compétition.

Pour cela il faut connaître:
Et ne jamais oublier le rôle de l'arbitre, qui est:
  • d'assurer le bon déroulement du combat en veillant à la sécurité des combattants et au respect des règles.
  • de juger de la valeur des projections ou des immobilisations de chacun des combattants.
  • de pénaliser les combattants qui ne respectent pas les règles.
L'arbitrage est assuré soit par un arbitre unique soit par trois arbitres : un arbitre « central » qui est placé au centre du tapis et se déplace avec les combattants, et deux arbitres « de coin », qui sont assis aux deux coins opposés de la surface de combat.

L'arbitre central a pour rôle de prendre les décisions et de les communiquer aux combattants et à la table par des mots accompagnés de gestes.

Les arbitres de coin doivent quant à eux informer l'arbitre central en cas de désaccord avec sa décision. Si un seul des deux arbitres de coin donne son contre avis, l'arbitre central à le choix de modifier ou non sa décision initiale. Dans le cas où se sont les deux arbitres de coin qui donnent une décision contre l'avis de l'arbitre central, celui-ci est obligé de modifier sa décision. C'est toujours la majorité qui l'emporte mais, dans le cas (rares) où les trois avis sont distincts, c'est l'avis intermédiaire qui est choisi. 
Les arbitres de coin sont également chargés de déterminer si une action a été exécutée ou non dans les limites de la zone de combat.

Liens vers le règlement complet de la fédération Suisse: Règlement d'arbitrage 2011