Judo‎ > ‎Les règles d'arbitrage‎ > ‎

Les points

Au Judo, on peut marquer différents types d'avantages. Ces avantages ont une valeur différente en terme de points:
  • IPPON (Affichage: 1000 = 10 points)
  • WAZA-ARI AWASETE IPPON (Affichage: 200 = 10 points)
  • WAZA-ARI (Affichage: 100 = 7 points)
  • YUKO (Affichage: 10 = 5 points)

Comment marquer des points:

Il existe 5 façons de marquer des points: les projections, les immobilisations, les étranglements, les clés de bras et les pénalités de l'adversaire.
  • Sur une projection, on peut marquer 3 sortes de points, du plus élevé au moins élevé : IPPON, WAZA-ARI, YUKO.
  • Pour les immobilisations, la chose est assez simple.  en fonction de la durée de l'immobilisation  l'on peut également marquer les points suivants: IPPON, WAZA-ARI, YUKO.
  • Sur un étranglement, c'est assez simple : ça passe ou pas. Donc, l'avantage marqué lorsque le partenaire abandonne ne peut être qu'IPPON. 
Rappelons que l'abandon se manifeste par 2 (petites) tapes sur le tatami, le partenaire ou soi-même. 
On peut taper avec les mains ou à défaut les pieds. Et bien sûr, mieux vaut crier que se faire blesser pour de bon... N'importe quel cri en cas d'urgence, "MAITA" étant le mot à prononcer, "j'abandonne" en japonnais.
 
Si l'arbitre - qui a l'obligation de protéger la santé des combattants - estime qu'un étranglement est passé (bien que l'étranglé ne tape pas), il peut annoncer IPPON (sauf compétitions de haut niveaux).
  • Sur une clé de bras, c'est comme pour étranglement, ça passe ou pas. Donc, l'avantage marqué lorsque le partenaire abandonne ne peut être qu'IPPON. 

Les critères sont les suivants:
  • Pour les immobilisations, il suffit de comptabiliser le nombre de secondes qu'a duré l'immobisation.
de 14 à moins de 20 secondes: Yuko
de 20 à moins de 25 secondes: Waza-ari
25 secondes: Ippon, durée réduite à celle de Waza-ari si le combattant avait déjà marqué un Waza-ari
  • Pour les projections, il faut estimer la valeur de la projection et de l'impact qui en résulte. Tout n'est donc que question d'appréciation humaine.
                    IPPON: Il faut que par une projection de Judo avec contrôle(1), le partenaire tombe largement sur le dos (2), vite (3) et fort (4).
WAZA-ARI:  Projection avec contrôle, mais il manque partiellement l'un des autres éléments nécessaires pour l'Ippon.                        
YUKO: Projection avec contrôle, mais il manque partiellement deux des autres éléments nécessaires pour l'Ippon. 
Examples:
Chute qui n'est pas "largement sur le dos" et à laquelle manque partiellement l'un des autres éléments "force" ou "vitesse".
Chute qui n'est pas "largement sur le dos" et à laquelle manque partiellement l'un des autres éléments "force" ou "vitesse".

Liens vers le règlement complet de la fédération Suisse: Règlement d'arbitrage 2011